Accueil / Avenir Pharmacie / L’officine vue par le public : les travaux d’une étudiante pour sa thèse

L’officine vue par le public : les travaux d’une étudiante pour sa thèse

« Vos clients vous aiment. » Telle était la conclusion d’un précédent billet, synthèse des derniers sondages d’opinion concernant les pharmaciens en France. Manon Lalouette, étudiante en 6ème année de pharmacie à l’université de Lille 2, a approfondi le sujet dans le cadre de sa thèse soutenue avec succès. Ses résultats reposent sur un travail d’enquête auprès de la population générale. La moitié provient de l’agglomération lilloise, récoltée en pharmacie, chez le coiffeur, et en prospection porte à porte. L’autre moitié provient du reste de la France via internet. Au total 1151 réponses ont été comptabilisées. En voici les principaux résultats.

Le pharmacien est un professionnel de santé

C’est l’avis de 88% des sondés : le pharmacien n’est pas assimilé à un commerçant.

pharmacien sondage professionnel de santé

En ligne avec cela, ils sont près d’un sur 2 à déclarer aller plus souvent chez le pharmacien que chez le médecin lorsqu’ils ont des questions (47%). Et on n’attend pas du pharmacien qu’il se limite à vendre des boîtes : près de 9 personne sur 10 attendent une écoute, des conseils, et une prise en charge de leur traitement.

médecin pharmacien sondage

Les gens ont confiance en leur pharmacien

C’est le résultat le plus prononcé du sondage : quasiment tous les sondés ont confiance en leur pharmacien.

confiance pharmacien

La pharmacie de proximité améliore la qualité de vie

Le prix des produits non remboursés est très souvent au coeur du débat. La promesse de sa baisse est devenue l’argument de la grande distribution pour défendre une levée du monopole. Facile à mesurer (le prix est une donnée objective), attrayante à court-terme pour le public, il n’en demeure pas moins que la baisse des prix n’est qu’un moyen d’amélioration de la qualité de vie. C’est cette dernière qui constitue un réel bénéfice pour la société.

Ce résultat est alors particulièrement pertinent, et nous rappelle le bénéfice majeur de l’activité des officines : 82% des sondés considèrent que leur pharmacie de quartier améliore leur qualité de vie.

Tous les réseaux de distribution peuvent-ils en dire autant ?

Notez cet article

Voir aussi

avenir pharmacie nouveau regard sur l'officine

Avenir de la pharmacie : 5000 patients, 500 titulaires et 50 équipes mobilisés

La pharmacie traditionnelle est vouée à se transformer dans les années qui viennent. Où ira-t-elle …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *