Accueil / Avenir Pharmacie / Pharmaciens : de bonnes raisons d’être optimistes !

Pharmaciens : de bonnes raisons d’être optimistes !

Dans un contexte économique et juridique pas toujours très simple, il peut être facile de tomber dans un excès de pessimisme. Un excès ? Oui, car malgré des nouvelles parfois assez négatives, un élément reste extrêmement rassurant pour l’avenir de la profession : l’appréciation du pharmacien par le grand public. Tour d’horizon des derniers sondages.

etude opinion pharmacie

Satisfaction et fidélité

Les français entretiennent un lien fort avec leur pharmacie : 81% se déclarent fidèles à celle-ci. Cette fidélité augmente avec l’âge des personnes interrogées et on constate que les femmes font plus fidèles que les hommes.
Evidemment, le pharmacien et son équipe jouent un rôle important dans cette image positive. 91% des français s’accordent à dire qu’ils sont accueillis avec amabilité, 86% qu’ils sont bien conseillés et 87% disent être pris en charge par un professionnel de santé plutôt que dans un esprit commercial.

Confiance

Au-delà de ces aspects, les français ont confiance dans la profession. Les différents classements des professions sont unanimes : après les pompiers qui occupent la première place, ceux qui viennent ensuite sont les professionnels de santé et notamment le pharmacien.

Selon un autre sondage, 78% des personnes interrogées demandent conseil à leur pharmacien concernant les médicaments en vente libre. Pour les médicaments sur ordonnance, ce pourcentage diminue légèrement mais reste élevé avec 76% de demandes au pharmacien.

Un amour « physique »

Cette relation privilégiée entre le patient et son pharmacien s’observe notamment au travers l’expansion « Internet » prévu pour les officines. En effet, 74% des français interrogés refusent d’acheter des médicaments sur Internet. Ce pourcentage augmente lorsqu’on cible les séniors. Cependant, dès lors que cela concerne le site du pharmacien de la personne interrogée, le pourcentage baisse à 55%.

Le contact humain et le conseil apporté par le pharmacien semble ainsi être le ciment de cette relation de confiance, à la base de la fidélisation.

Sources :

  • sondage GPM mai 2011
  •  sondage OpinionWay avril 2013
  • sondage Ifop mai 2014
Notez cet article

Voir aussi

avenir pharmacie nouveau regard sur l'officine

Avenir de la pharmacie : 5000 patients, 500 titulaires et 50 équipes mobilisés

La pharmacie traditionnelle est vouée à se transformer dans les années qui viennent. Où ira-t-elle …

3 commentaires

  1. Bonjour,

    Je souhaiterai vivement me mettre en contact avec Olivier Berthélémy.
    Puis-je vous demander de m’ envoyer son mail.

    Je vous remercie.

    Joelle Pertile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *